Fédération des chasseurs de l'Eure

NOTRE ACTUALITE

blank

Chasse au pigeon 2023

Le pigeon est chassable dans notre département du 11 au 20 février, uniquement à poste fixe matérialisé de la main de l'homme avec appelant et du 21 au 28 février…
blank

Plantons des Haies !

Information
Suivre un lien ajouté manuellement Grâce à votre mobilisation, chaque année depuis plus de 30 ans, la FDC 27 est la structure qui a planté le plus de haies dans…

CONSULTATIONS PUBLIQUES

Pas de consultations pour le moment

MOT DU PRÉSIDENT

sept 2022

Chers amis chasseurs,

Dans quelques semaines aura lieu la traditionnelle ouverture de la chasse dans notre département.

Cette ouverture n’aura pas la même saveur que d’habitude, mes pensées vont à Rémy THEROULDE qui nous a quittés en mai dernier.

Rémy était un ami depuis 2007, année où il avait rejoint le conseil d’administration de la Fédération. Je souhaitais lui dédier ces quelques lignes avec une pensée pour sa famille et pour les chasseurs de gibier d’eau.

Pour en revenir à l’activité de la fédération, je tenais sincèrement à remercier les chasseurs de l’Eure d’avoir renouvelé leur confiance à la liste que je conduisais lors des dernières élections en avril dernier. Cette confiance nous oblige, plus encore qu’elle nous honore.

Avec mon Conseil d’Administration, nous continuerons à défendre la chasse et à travailler avec l’ensemble des partenaires pour faire des chasseurs et de leur fédération un acteur incontournable de la gestion de la faune sauvage et de la préservation de la biodiversité.

Je salue l’arrivée de deux nouveaux administrateurs au sein du Conseil, David MOUGE 47 ans gestionnaire de territoire de chasse et passionné de chasse au chien d’arrêt et Arnaud LESAGE 38 ans, gestionnaire d’un territoire de chasse et passionné par le petit gibier. Nos deux nouveaux administrateurs sont jeunes, efficaces et je suis ravi qu’ils rejoignent l’équipe.

Pour ce nouveau mandat de 6 ans, mon conseil et moi travaillons sur 3 grands axes, le petit gibier qu’il nous faut impérativement préserver et développer, la communication pour valoriser le travail de fond que nous menons et enfin la gestion pragmatique des populations de sangliers et une baisse impérative des dégâts de gibier.

Ce dernier point nous préoccupe énormément puisque pour la saison passée, nous avons dû nous acquitter de près 1.3 millions d’euros de dégâts et que nos prévisions pour la saison prochaine approche 1.8 millions d’euros… Cette situation n’est pas tenable dans le temps et il est impératif de limiter le niveau de dégâts dans des délais brefs.

Je remercie les gestionnaires de chasse qui jouent le jeu et limitent les dégâts autour de leurs massifs. Au contraire, je m’étonne du manque d’investissement de certains qui considèrent que les sangliers sont leur propriété en période de chasse et qui ne réagissent pas lorsque des dégâts sont causés par ces mêmes sangliers !

En l’état actuel des choses, nous devons collectivement réagir sous peine de voir les structures fédérales et donc la chasse en grande difficulté. Chaque gestionnaire de chasse doit mobiliser une équipe autour de lui en charge de la prévention des dégâts afin de les limiter autour de chaque territoire. Si tel n’était pas le cas, la fédération en tirera les conséquences et demandera au préfet de l’Eure que les populations de sangliers soient maitrisées par tous les moyens dont disposent l’état pour agir !

En clair, si des chasseurs ne prennent pas en charge la prévention des dégâts en lien avec la fédération, le Préfet ordonnera des mesures de réductions drastiques des populations par les outils disponibles à savoir tir de nuit et battue administrative. Chacun doit prendre ses responsabilités cette situation ne doit plus durer !

Concernant le petit gibier, à l’heure où j’écris ces lignes, les échantillonnages de perdrix grises débutent seulement et il est encore difficile de donner une tendance.

Pour le lièvre, les indicateurs sont bons et nous devrions avoir une belle ouverture. Le petit gibier reste une priorité pour votre fédération et le travail de gestion, d’aménagement et des réimplantations que nous menons porte ses fruits sur la perdrix grise et le faisan, nous allons avec les chasseurs volontaires continuer ce travail de reconquête du petit gibier.

Bonne ouverture à tous

Dominique MONFILLIATRE

LES PRINCIPAUX CHIFFRES DE LA FÉDÉRATION

16000

Chasseurs

10 +

km de haies plantées chaque année

100

ha de bande d'intérêt Écologique

500

ha de mélanges d’interculture distribués chaque année

80

ha de jachères faunes sauvages

NOS ASSOCIATIONS PARTENAIRES

 
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank

Inscrivez-vous à notre newsletter afin de recevoir l’actualité de la FDC27

S'abonner Se désabonner